Le Répit

Le Répit, une structure d’accueil de nuit en période hivernale

le Répit est saisonnier. C’est mieux que rien mais est-ce assez ?

Le nombre impressionnant de personnes accueillies régulièrement au Répit fait indiscutablement la preuve du besoin. Les personnes qui y ont séjourné ne disparaissent pas durant les mois où la structure est fermée. Elles ont eu peur. Elles subissent des violences. Comme il est illégal et punissable de dormir dehors dans le canton de Vaud, elles se cachent et se rendent invisibles aux yeux de tou.t.e.s.

Historique

Une première version du Répit, entièrement financée par la Fondation, avait été ouverte durant l’hiver 2015-2016. Cette première mouture avait déjà permis de confirmer la nécessité d’une telle structure.

Du 15 janvier au 27 avril 2018, cette fois soutenu financièrement par la Ville de Lausanne, le Répit a à nouveau offert une solution concrète à des personnes fragilisées qui, pour une raison ou pour une autre, n’avaient pas obtenu de place dans les hébergements d’urgence. Cette édition partageait les locaux de la Soupe populaire, encore installée dans les garages de Saint-Martin 18.

Le Répit troisième édition fut, cette fois-ci encore, financée par la Ville de Lausanne. La structure est restée ouverte entre le 14 janvier et le 30 avril 2019 au matin. L’expérience accumulée nous a permis d’améliorer la qualité de l’accueil, d’affiner nos pratiques et nos prestations.

Le Répit quatrième édition a traversé la crise sanitaire et notre structure s’est adaptée pour continuer à recevoir les personnes démunies qui en avaient besoin. La ville de Lausanne et le Canton nous ont soutenu intensément. Cette dernière édition a duré de novembre 2019 à mai 2020.

Le Répit 2020/2021 a investi, pour s’adapter  à la situation sanitaire, l’une des immenses halles du Palais de Beaulieu. Le Répit a été ouvert chaque soir, de 10h à 8h00, de décembre 2020 à fin avril 2021 et a accueilli jusqu’à 170 personnes en une nuit.

 

 

 

 


Nous contacter

Le Répit