Le Parachute prend son envol

Accueil bas seuil des jeunes dans le canton de Vaud : la Fondation Mère Sofia,

fière d’avoir pu être pionnier en la matière, remet son mandat.

En août 2008, la Fondation Mère Sofia, en collaboration avec le SPJ, palliait à un manque pédagogique dans le canton : un foyer à bas seuil pour mineurs, le Parachute.

Fidèle à sa tradition de soutien aux plus démunis, la Fondation s’est lancée comme pionnière dans cette prestation offerte à des jeunes en difficulté entre 14 et 18 ans. Nous sommes fiers de dire qu’après 6 ans d’existence, cette prestation est désormais reconnue par les acteurs qui placent les jeunes.

Durant toutes ces années, le bas seuil s’est défini comme un accès facilité, sans limitation à une telle structure pour le jeune. Il nous a semblé important, au vu de la nouveauté d’une telle structure, d’examiner notamment son concept pédagogique, et ce, dans un souci de prestation de qualité. Auprès du jeune bien sûr, mais également de tout l’environnement du foyer.

Après analyse, la Fondation est arrivé à la conclusion que sa mission d’élaboration du concept était désormais terminée. L’accueil bas seuil fait désormais partie du paysage vaudois et est reconnu comme tel par tous les acteurs institutionnels et du terrain. La Fondation est également arrivée à la conclusion qu’il était nécessaire pour cette structure de se déployer dans un environnement permettant une plus grande synergie avec le réseau de la protection de l’enfance et de l’éducation spécialisée pour mineurs. Et ce, afin qu’un tel foyer à bas seuil puisse développer tout son potentiel. Or, notre structure ne permet pas l’épanouissement de cette deuxième phase, puisque la Fondation travaille dans l’action sociale ambulatoire pour adultes.

Le 16 avril la Fondation Mère Sofia a donc fait part au SPJ de la volonté de remettre le contrat de prestation. C’est à ce dernier d’organiser l’appel d’offre pour une reprise, notamment sous deux conditions: reprise complète du contrat de prestation et du concept bas seuil, dont le besoin est avéré et reconnu par les services placeurs; reprise aux mêmes conditions de l’ensemble du personnel, pour autant que toute ou partie de ce dernier souhaite poursuivre son activité professionnelle au sein de l’entité repreneuse.

C’est donc avec fierté et émotion que nous remettons dans les mains du SPJ une entité saine et bien gérée. Nous profitons de cette occasion pour remercier chaleureusement le SPJ avec qui nous avons eu une excellente collaboration durant toutes ces années. Sans lui, rien n’aurait été possible. Nous remercions chaleureusement l’équipe éducative pour son formidable travail. Nous leur souhaitons à eux, ainsi qu’aux jeunes, bon vent.

Depuis juillet 2015, la SPJ a confié ce mandat au « Home Chez Nous »: http://www.homecheznous.ch/