Ces précédents qui agacent les autorités

← Retour

Une campagne publicitaire de Swisscom avait défrayé la chronique en juin 2009. Une dizaine de milliers de flyers adhésifs avaient été posés un peu partout à Lausanne, provoquant l’ire d’Olivier Français. Et en octobre 2008, la Fondation Mère Sofia avait recouvert près de 1000 plaques de rues et places de Lausanne avec des affichettes dénonçant la précarité. L’élu parlait déjà à l’époque « d’agression sur le domaine public ».